WordPress – 10 conseils pour éviter les erreurs courantes

En fait, selon une étude récente de Kinsta, 33,6% de tous les sites Web sont propulsés par WordPress. De plus, la plateforme contrôle 60,5% des parts de marché des CMS dans le monde.

C’est la position de classement numéro un pour ces deux catégories.

De plus, WordPress, en tant que CMS, est idéal pour les personnes qui commencent tout juste leur premier site Web. Il n’exige pas que les utilisateurs écrivent du code, il est convivial pour le référencement et facile à gérer.

Pourtant, il y a quelques erreurs que beaucoup de débutants commettent avec WordPress, et certaines que les utilisateurs de WordPress plus expérimentés font aussi. C’est pourquoi il est temps de partager quelques conseils pour vous aider à résoudre les erreurs courantes de WordPress.

10 conseils pour éviter les erreurs les plus courantes sur WordPress

10 astuces WordPress

1. Vraiment apprendre à utiliser WordPress

Certaines personnes sont trop impatientes de commencer à créer leur premier site Web WordPress et pensent qu’elles apprendront au fur et à mesure. Bien sûr, vous comprendrez probablement certaines choses.

Mais vous n’aurez aucune idée de tout ce qui vous manque et des erreurs que vous pourriez commettre ! Donc, que vous soyez bloqué et que vous ayez besoin d’aide avec votre site Web WordPress, ou que vous vous demandiez simplement si tout est correct. Votre meilleur plan d’action est de faire vos devoirs et d’apprendre les bases de WordPress!

2. Comprendre que WordPress est gratuit, mais pas l’hébergement Web et une URL personnalisée

WordPress est un système de gestion de contenu (CMS). En termes simples, cela signifie qu’ils vous fournissent un ensemble d’outils et une interface que vous pouvez utiliser pour créer et gérer votre site Web plus facilement. Vous pouvez utiliser un CMS tel que WordPress pour créer des pages, ajuster leur apparence et ajouter du contenu (ainsi que de nombreux autres éléments).

Le CMS WordPress est gratuit; mais vous devrez toujours réfléchir à l’endroit où votre site Web est hébergé; (y compris si vous choisissez WordPress.org ou WordPress.com – plus à ce sujet dans le point suivant).

L’hébergement Web consiste à stocker les données de votre site Web sur un serveur auquel les utilisateurs peuvent accéder via Internet. Certains CMS, WordPress.com inclus, sont fournis avec l’hébergement. Cependant, cet hébergement est généralement très limité, et n’est vraiment adapté qu’aux petits projets personnels. Pour les projets plus importants, vous devez souvent payer un supplément.

WordPress.com vs WordPress

De plus, lorsque vous utilisez l’hébergement fourni par un CMS, vous êtes souvent limité à utiliser une URL spécifique (contenant très probablement le nom du CMS); à moins que vous ne payiez pour la fonctionnalité pour obtenir une URL personnalisée.

Si vous voulez une URL personnalisée et accrocheuse comme www.votre-nom-de-marque.com, et la liberté de faire avec votre site ce que vous voulez; vous aurez besoin d’un plan chez un véritable hébergeur. Ici, vous pouvez installer la version open source de WordPress. De plus, vous obtiendrez plus d’avantages techniques en plus de simplement choisir votre URL, donc payer pour l’hébergement Web est bien plus qu’une simple option de vanité.

Besoin d’en apprendre plus sur les CMS? Lisez d’abord notre article: Les meilleurs CMS pour l’e-commerce, descriptions et fonctionnalités.

3. Savoir comment obtenir de l’aide avec WordPress auprès de la communauté

Il existe différents canaux où vous pouvez demander de l’aide avec WordPress, y compris les forums d’assistance WordPress .org ou le centre d’assistance WordPress .com; selon le service que vous utilisez. Bien qu’étroitement liés, ils ne sont pas exactement la même chose et cela affecte vos options d’assistance (entre autres).

WordPress.org est un projet communautaire open source gratuit. Cela signifie qu’il est développé et maintenu par des bénévoles non rémunérés! Donc, avant de commencer à y penser comme si c’était une entreprise avec une section de service client, n’oubliez pas que ces personnes vous aident par gentillesse.

Des bénévoles sont disponibles pour répondre aux questions, mais vous pouvez souvent vous aider plus rapidement en consultant leurs pages d’assistance. Si vous avez déjà cherché une réponse et que vous avez encore besoin d’aide, n’oubliez pas de poser votre question poliment et soyez patient ! Et si vous obtenez une réponse utile, cela ne fera pas de mal non plus de dire « merci ».

D’autre part, WordPress.com implémente le CMS WordPress gratuit et le combine avec des services d’hébergement. Bien que WordPress.com dispose d’une équipe de service client payante; celle-ci n’est disponible que pour les clients disposant d’un forfait premium.

Donc, si vous utilisez la version gratuite du CMS WordPress.com, vous serez toujours limité à demander de l’aide aux bénévoles de la communauté. Encore une fois, ils ont de nombreuses pages d’assistance prêtes à l’emploi pour vous aider à résoudre les problèmes et les tâches les plus courants, alors jetez-y un coup d’œil avant de demander à une personne réelle!

4. N’oubliez pas de supprimer le contenu par défaut

Lorsque vous installez WordPress pour la première fois, WordPress créera une « page d’exemple » et un message « Hello World » pour vous. Assurez-vous de supprimer l’exemple de page par défaut via le menu des pages et la publication « Hello World » via le menu des publications.

5. N’utilisez pas le copier-coller pour insérer du texte et des images formatés

Lorsque vous copiez du texte formaté, le formatage l’accompagne également. Le formatage signifie des éléments tels que les liens, la couleur, la taille et tout autre code HTML attaché au texte. Et lorsque vous collez ce texte dans WordPress, cela peut avoir des conséquences inattendues!

Même si vous ne voyez rien d’étrange, il peut y avoir du code HTML caché en dessous. L’éditeur de blocs s’est beaucoup amélioré pour filtrer les éléments, mais il est bon de garder un œil dessus.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de copier votre texte puis de cliquer avec le bouton droit (ou Ctrl-clic pour les utilisateurs Mac) afin de pouvoir sélectionner l’option : « Coller sans formater » ou « Coller et faire correspondre le style ». Cela colle ce que l’on appelle du « texte propre » dans votre brouillon WordPress, et vous pouvez ensuite utiliser les outils de formatage WordPress pour lui donner l’apparence que vous souhaitez.

De même, en ce qui concerne les images, copier et coller une image dans votre brouillon peut fonctionner. Mais ce n’est pas une bonne pratique. Pourquoi? En raison de l’endroit où les images sont hébergées.

Lorsque vous copiez et collez une image dans WordPress, il l’intègre automatiquement dans votre brouillon en utilisant l’endroit à partir duquel vous avez copié l’image comme « hôte d’image ». Comme copier et coller du texte formaté, cela peut également avoir des conséquences indésirables. Donc, à moins que vous n’ayez des raisons spécifiques de ne pas héberger vos propres images, vous devez plutôt télécharger vos images dans votre bibliothèque d’images WordPress. Vérifiez toujours si vous avez le droit d’utiliser les images d’autres personnes avant de les utiliser également !

6. N’oubliez pas de mettre à jour WordPress (ça aide vraiment)

Entre WordPress, tous les plugins et thèmes, il peut être difficile de suivre toutes les mises à jour dont un site Web a besoin. Surtout si tout fonctionne correctement, il peut être difficile de voir l’intérêt immédiat de prendre le temps de traiter ces mises à jour.

Mais maintenir les plugins, les thèmes et WordPress lui-même à jour est l’une des tâches les plus importantes que vous ayez en tant que propriétaire de site. Les mises à jour apportent non seulement de nouvelles fonctionnalités; mais corrigent souvent des bug et des problèmes de sécurité. La dernière chose que vous vouliez voir arriver est de vous retrouver avec un site piraté, n’est-ce pas ?

7. Ne pas avoir trop de plugins

Il existe plus de cinquante mille plugins pour vous aider avec WordPress disponibles dans le référentiel. Vous avez donc le choix entre de nombreuses options. Ce qui rend très tentant d’installer un plugin pour chaque petite chose à laquelle vous pouvez penser. Mais cela ne va pas sans coût.

Non seulement vous devrez maintenir tous ces plugins à jour, mais il existe également d’autres risques. Trop de plugins faisant des choses fantaisistes peuvent éventuellement ralentir votre site.

Ce qui signifie que vous pourriez vous retrouver avec un site Web lent. Alors, évaluez attentivement avant d’installer un nouveau plugin.

Techniquement, un seul plugin peut bousiller tout votre site. Il ne s’agit donc pas seulement du nombre de plugins, mais aussi de faire attention à ce que vous ajoutez à votre site.

8. Créez un thème enfant lorsque vous apportez des modifications

Lors de l’installation de votre site WordPress pour la première fois, vous obtenez l’un des thèmes WordPress par défaut. Et peut-être que ce thème ne correspond pas à vos besoins. Vous êtes donc à la recherche d’un nouveau thème.

Vous avez trouvé un nouveau thème, l’avez installé et il fonctionne bien. Mais, après un petit moment, vous réalisez que vous voulez changer quelques petites choses. Avant de vous plonger dans la façon de modifier votre thème; vous devez créer un thème enfant et apporter vos modifications dans le thème enfant. En faisant cela, vous serez sûr que lorsque votre thème initial verra des mises à jour, vous ne perdrez pas toutes vos modifications.

Si vous suivez les liens du paragraphe précédent, vous pouvez apprendre à créer vous-même votre thème enfant. Mais, comme pour beaucoup de choses dans WordPress, pour vous aider, il existe également un plugin qui le fait pour vous.

Soit dit en passant, il y a de fortes chances que vous vouliez seulement faire quelques modifications CSS et le Customizer devrait suffire pour cela. C’est aussi un moyen à l’épreuve du temps de changer les choses sur votre thème.

9. Supprimer le contenu de la bonne manière

L’une des erreurs les plus courantes se produit une fois que votre site est opérationnel. Vous voudrez peut-être supprimer des articles ou des pages. Ils peuvent ne plus servir à l’usage auquel ils étaient destinés et il est logique de les supprimer.

Cependant, puisque les moteurs de recherche ont indexé votre site, le contenu supprimé de votre site rendra les fameuses pages 404: page non trouvée. Assurez-vous donc de supprimer correctement les pages de votre site.

10. Modifiez correctement vos permaliens

Il est bon de penser à vos permaliens avant de commencer à utiliser WordPress. Les permaliens (le nom l’indique déjà) sont censés être permanents. Donc, une fois que vous les avez définis, vous ne devriez vraiment plus les modifier.

Si toutefois, vous, ne décidez de changer vos permaliens, les URL de vos messages changeront. Cela signifie que les moteurs de recherche ne peuvent plus trouver vos messages.

Car ils ont indexé l’ancien lien permanent. Les visiteurs venant sur votre site via les moteurs de recherche se retrouveront sur votre site avec un message d’erreur indiquant que la publication n’a pas pu être trouvée. Le fameux message d’erreur 404. Vous voulez les éviter à tout prix.

Vous avez le choix entre de nombreuses options lorsque vous décidez d’une structure de permalien. Dans la plupart des cas, cependant, le plus simple avec juste le /%postname%/suffira pour une URL conviviale pour le référencement.

Suivez ces conseils pour vous aider à éviter les erreurs WordPress !

Voilà. Ce sont les erreurs les plus courantes pour lesquelles les utilisateurs de WordPress ont besoin d’aide. Bien que vous ayez peut-être remarqué certaines choses énumérées ici qui ne sont pas que des erreurs commises par les débutants. Assurez-vous de les éviter et vous êtes bien avancé avec votre site WordPress.

Lire aussi:

Nouveautés

Comment devenir consultant indépendant ? Guide ultime 2024

Comment devenir consultant indépendant ? Guide ultime 2024

Dans l'économie changeante d'aujourd'hui, de nombreuses personnes se sont tournées vers le freelancing pour mieux contrôler leurs finances et vivre la vie qu'elles souhaitent. Devenir consultant indépendant offre un potentiel de rémunération supérieur à la moyenne. Si...

Trouver des missions IT, le Top 5 des stratégies les plus efficaces

Trouver des missions IT, le Top 5 des stratégies les plus efficaces

Si le marché IT est en plein essor comme nous l’avons bien décrit dans notre article : les perspectives du marché IT en 2024 , cette croissance implique aussi une forte concurrence sur le marché du freelancing informatique. La meilleure manière de trouver des missions...

22 choses que nous aurions pu apprendre de la fuite chez Google

22 choses que nous aurions pu apprendre de la fuite chez Google

Avant de commencer, il est important de souligner que le contenu suivant est une traduction adaptée d'un article original en anglais. La source sera indiquée au terme de notre exposé. Cette semaine, des documents ont fait l'objet d'une fuite et sont censés nous donner...

Freelances IT: quels sont les metiers qui recrutent en 2024 ?

Freelances IT: quels sont les metiers qui recrutent en 2024 ?

Les métiers liés au domaine de l’informatique et du numérique sont largement pratiqués par des consultants indépendants. En Europe, c’est près de 25 % d’experts informatiques qui ont choisis de travailler en qualité de freelance IT. Face aux rapides et constantes...

L’architecte d’information, un métier du SEO à part entière

L’architecte d’information, un métier du SEO à part entière

A partir du moment où vous agissez sur la sémantique d’un site, , optimisation du maillage d’un site web ( liens internes) , organisation des menus et tags, vous touchez à l’architecture d’information. Sachez que c’est un métier du SEO à part entière qui comprend les...

Freelancing et collectifs : se regrouper pour être plus fort

Freelancing et collectifs : se regrouper pour être plus fort

Le « solo freelancing est en voie de disparition », c’est un fait, aujourd’hui les indépendants se dirige vers le collectif freelance. C’est une constat réel qui est sortie de l’étude Collective.work et Shine en 2023. Objectifs freelancing collectif Dans leur souhait...

Travailler en freelance IT : Guide de l’indépendant

Travailler en freelance IT : Guide de l’indépendant

Ces dernières années ont ouvert les yeux de nombreuses personnes sur l’option alléchante de travailler en ligne en tant que freelance. L'exercice d'une activité indépendante à partir de n'importe quel endroit disposant d'une connexion Wi-Fi et d'un ordinateur portable...

Freelance IT , les meilleurs moyens pour promouvoir votre activité

Freelance IT , les meilleurs moyens pour promouvoir votre activité

Si secteur IT continue à fortement recruter avec +23 000 créations nettes d’emplois recensés en janvier 2024, les entreprises chercheront des talents IT indépendants pour répondre à leurs besoins spécifiques notamment face à l’IA, la cybersécurité et le cloud...

Le marché IT en 2024 : des bonnes perspectives pour le freelancing

Le marché IT en 2024 : des bonnes perspectives pour le freelancing

Au cours de la dernière décennie, dans sa généralité, le marché du travail a radicalement changé face aux innovations technologiques et informatiques, le besoin des entreprises d’innover sans cesse pour se démarquer, les tendances de travail… Si le freelancing...

Lien externe : Guide 2024 pour les débutants

Lien externe : Guide 2024 pour les débutants

Le lien externe, également connus sous le nom de lien sortant, est essentiel à une structure de liens saine sur votre site web. En l’ajoutant à votre contenu, vous pouvez aider votre site web à obtenir de nombreux avantages, mais de nombreuses entreprises n'aiment pas...

Lire aussi